Conseil d’administration et comités

Conseil d’administration

Le Conseil d’administration (« Conseil ») de l’Association des Boursiers Ricard assure la gouvernance de l’Association.

Les membres du Conseil sont élus par les membres de l’Association pour des mandats d’un an ou deux ans, le tout conformément à la procédure prévue aux articles 17, 26 et 27 des Règlements de l’Association. Les administrateurs sont présentement au nombre de six (6) membres. En cas de vacance au sein du Conseil, tout membre de l’Association peut proposer sa candidature au poste d’administrateur lors de l’assemblée générale annuelle s’il ou elle obtient les signatures de 5% des membres.

Le Conseil détermine, entre autres, les droits et obligations des membres de l’Association dans le cadre des Règlements, tout comme il assure la nomination de ses dirigeants. Le Conseil est également chargé de prendre et mettre en œuvre les initiatives opérationnelles concernant les activités de l’Association. Le Conseil est responsable, par exemple, du contenu du site web de l’Association, de l’intégration des boursiers au sein de l’administration et de l’organisation d’activités sociales pour les membres.

Le Conseil comprend présentement trois (3) membres qui sont aussi dirigeants de l’Association, ce qui signifie qu’elles/ils ont des tâches définies par les Règlements en plus de représenter les intérêts des membres. Les trois (3) membres additionnels représentent également les intérêts des membres au sein du Conseil comme elles/ils s’occupent de fonctions opérationnelles.

Membres

Les membres actuels du Conseil sont :

  • Président du Conseil – Le président du Conseil est un administrateur. Il doit présider toutes les réunions du Conseil et les assemblées des membres auxquelles il participe. Ses fonctions et ses pouvoirs sont déterminés par le Conseil.
  • Vice-président du Conseil – Le vice-président du Conseil est un administrateur. Si le président du Conseil est absent ou est incapable d’exercer ses fonctions ou refuse de le faire, le vice-président du Conseil, le cas échéant, préside toutes les réunions du Conseil et toutes les assemblées des membres auxquelles il participe. Ses fonctions et ses pouvoirs sont déterminés par le Conseil.
  • Secrétaire / Avocat conseil – Le secrétaire assiste à toutes les réunions du Conseil et de ses comités ainsi qu’aux assemblées des membres et y exerce les fonctions de secrétaire de séance. Il consigne ou fait consigner dans le registre des procès-verbaux de l’Association le procès-verbal de toutes ces réunions et assemblées. Chaque fois qu’il reçoit des indications en ce sens, le secrétaire donne ou fait donner un avis aux membres, aux administrateurs, à l’expert-comptable et aux membres des comités. Le secrétaire est le dépositaire de tous les livres, documents, registres et autres instruments appartenant à l’organisation.
  • Administratrices / Administrateurs – Les administrateurs ont des rôles définis sous besoin par le Conseil.

Daniel Piché – Président

Daniel est architecte de solutions. Il détient un doctorat en mathématiques de l’Université de Waterloo,son sujet de recherche étant les bases complexes et les systèmes de nombres avec une application à la compression d’images à base d’ondelettes-fractales. Il s’intéresse aux systèmes, leur organisation, les interactions entres leurs éléments, et comment maximiser leur débit. Il a un intérêt particulier pour la Théorie des contraintes. Il est cofondateur et propriétaire de IDFusion Software Inc., une entreprise de consultation en technologie de l’information. Son entreprise offre des services de développement et de gérance d’applications dans les espaces Java, Notes/Domino, et applications mobiles iOS et Androïde. Du jour au jour, il est leader d’une équipe de son entreprise pour le gouvernement du Manitoba et est responsable de l’équipe de finances et matières légales. Ses passes temps préférés sont le théâtre de l’improvisation, les rénovations de maison, la cuisson et les jeux de stratégies.

Marc Guilbert – Vice-président

Motivé par une passion pour la science, Marc compléta un baccalauréat en astrophysique, une maîtrise en mathématiques avancées et un doctorat en physique théorique portant sur le sujet des ondes gravitationnelles d’origines cosmologiques. Terminant ses études à Cambridge, en Angleterre, Marc s’établit dans les marchés financiers de Londres pour commencer une carrière dépassant onze ans en échanges dans les dérivés de devises étrangères. Un leader à multiples facettes, il devint chef d’équipe à son travail, capitaine de son club et de la Grande Bretagne au Ultimate frisbee et vice-président de l’association des Boursiers Ricard. Marc revient enfin au Canada, à Montréal, pour joindre Power Corporation du Canada en tant qu’associé senior, où il planifie faire ses preuves et monter les échelons d’une nouvelle carrière corporative et exécutive.

Gabriel Poliquin – Secrétaire / Avocat conseil

Gabriel est secrétaire et avocat-conseil de l’Association des Boursiers Ricard. Gabriel pratique le litige civil, commercial et constitutionnel chez CazaSaikaley s.r.l. à Ottawa, un cabinet-boutique qui se spécialise dans le litige civil. Gabriel compte parmi ses clients de nombreux organismes qui revendiquent le respect des droits linguistiques des communautés francophones minoritaires. Gabriel est docteur de linguistique de l’Université Harvard, diplôme qu’il a obtenu en 2006 grâce à une bourse de la Fondation Ricard. La thèse de doctorat de Gabriel portait sur l’harmonie vocalique en français canadien. En marge de sa pratique de droit, Gabriel s’intéresse également aux droits linguistiques et culturels des Premières Nations.

Anne Julien

Anne est titulaire d’un doctorat en sociologie de l’Université de Montréal. Sa passion pour la musique, les arts et la culture ainsi que son intérêt pour les communautés de langue officielle en situation minoritaire l’ont amenée à produire une thèse doctorale sur le rôle des festivals en Ontario français. Après ses études, Anne a travaillé dans le domaine de la radiodiffusion. Depuis octobre 2017, elle occupe le poste de conseillère principale aux affaires réglementaires en télécommunications chez Québecor Média inc. à Montréal. Anne siège au conseil d’administration de l’Association des Boursiers Ricard depuis 2011.

Marianne Quirouette

Marianne a obtenu son doctorat en sociologie à l’Université de Toronto en 2017 et est à présent détentrice d’une bourse postdoctorale Banting (CRSH) à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa. Elle s’intéresse principalement à la régulation de problèmes complexes de justice pénale et sociale dans les milieux juridique et correctionnel ou dans la communauté. Ses travaux portent sur les pratiques de gestion des risques et de gouvernance de la perspective des personnes marginalisées et des institutions intervenantes. Son projet doctoral, soutenu par le CRSH, portait sur la gouvernance des personnes judiciarisées et confrontées à des désavantages multiples. En portant une attention spéciale aux stratégies d’évaluation des besoins des clients, et de leurs ‘risques’, elle a documenté comment les intervenants font preuve de flexibilité dans la rédaction de dossiers officiels, dans leur approche au triage, et comment ils naviguent les systèmes de justice et de services sociaux. Pour la prochaine étape de sa carrière, elle mène un projet de recherche intitulé ‘Working the Margins: Defense Lawyers in Criminal Courts Negotiating Complexity and Disadvantage’. Supervisé par la professeure Marie Ève Sylvestre à l’Université d’Ottawa. La popularité grandissante des dispositifs de déjudiciarisation, de justice thérapeutique et de supervision communautaire crée un besoin accru de collaboration entre les tribunaux et les intervenants non judiciaires. Son projet évaluera comment les avocats de la défense s’adaptent à des systèmes où les décisions sont prises dans le but de résoudre des problèmes juridiques de façon rapide, holistique, et interdisciplinaire. Un des ses objectifs de recherche est de mieux comprendre ‘quand’ et ‘comment’ les avocats de défense peuvent mettre l’accent sur des facteurs socio-économiques et culturels qui affectent la manière dont les tribunaux considèrent la culpabilité des accusés, ainsi que leur capacité à suivre les conditions imposées par la Cour.

Philippe Orfali

Philippe Orfali est reporter économique au Journal de Montréal (lien: journaldemontreal.com/auteur/philippe-orfali). Originaire dOttawa, il est détenteur d’un baccalauréat en journalisme de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et d’une maîtrise en gestion des affaires (MBA) de l’Université d’Ottawa. Avant de se joindre au Journal, il a oeuvré aux quotidien Le Devoir et Le Droit, deux publications pour lesquelles il a couvert la politique fédérale et les questions touchant les communautés francophones vivant en situation minoritaire.

Comités

Comité de la levée de fonds

Comité de la réunion annuelle